Accéder au contenu principal

Nönude Nous

Sarah Cassenti, imaginaire Nönude

« J’ai grandi dans une famille de cinéastes. Je suivais donc mes parents sur les tournages, ils étaient très occupés et moi libre de mes déplacements. Je pouvais aller d’un endroit à l’autre : regarder les chevaux arriver, les armures briller… J’écoutais le « silence, on tourne » que mon père prononçait et qui signait la puissance de ma liberté. Je passais dans les loges alors que tout se jouait dehors, je sortais ensuite, grimpais sur les ruines du décor, munie de ces différents paysages sensibles en expansion simultanée en moi. C’est ce Kinema de mon enfance que je porte en moi, ce mouvement, ces espaces sensibles en expansion, que je continue à fabriquer aujourd’hui, quand on m’y invite. » sc, pp, 2017

Sujets meneurs : Le corps, le corps sexué, l’intensité.

Zoé Fornara, développe et accompagne le Nönude. Zoé Fornara habite à Paris, s’est engagée dans des études de sciences politiques et sociales et sur le terrain de l’art actuel.