Accéder au contenu principal

Notes de traversée

“ Par le geste du dessin attelé à un autre corps (dénudé) en mouvement, par les mouvements de ton corps attelés au geste du dessinateur / modeleur / écrivain / regardeur, tu vas remonter à l’intérieur de toi, les instants qui te touchent vont cheminer et pouvoir s’accorder en des histoires continues, tu vas redessiner ton contour en laissant monter de nouvelles situations à l’intérieur de toi de par ce qui t’entoure et les mouvements des corps, la lumière et la musique. Les objets aux formes archaïques que je dispose près de toi, que tu peux toucher, porter, regarder, ressentir guident la remontée jusqu’à l’ouverture. ” Processus, sc, 2019

“ Les corps se déroulent. L’espace du lieu, l’air, les corps, les accessoires deviennent scènes sans parole mais jaillissantes d’un rêve en matière d’intentions, de perceptions de chacune des personnes présentes. Par le creux, les mots apparaissent, pas de texte mais dans le silence un son/ un geste qui ensuite se repose, se dépose sur l’air, s’enroule autour du corps, sur la feuille et poursuit son chemin entre nous. ” sc, 2014

%d blogueurs aiment cette page :